Faille WiFi WPA2, pourquoi il est important de bien protéger son réseau ?

Le wifi se trouve partout dans notre vie au quotidien, que ce soit dans nos box et routeurs, nos PC et tablettes ainsi que nos Smartphones et nos consoles de jeu jusqu’à toutes nos enceintes connectées. Le réseau internet sans-fil peut atteindre une portée très importante jusqu’à être accessible chez les voisins. Comme il n’est pas vraiment possible de contrôler la portée de notre réseau wifi, je suggère d’appliquer diverses techniques pour le protéger de toutes les attentions malveillantes qui pourraient nous coûter très cher. Comment protéger son réseau sans-fil des risques de piratage ? Quels sont tous les détails à connaître ?

Les vocabulaires à retenir pour l’utilisation du réseau internet sans fil

Je pense qu’avant de commencer de parler de tous les détails en rapport avec la protection de notre réseau Wifi, il serait plus judicieux de connaitre en détail quelque vocabulaire qui pourrait revenir très souvent dans cet article. Déjà, je crois qu’on sait tout ce que c’est que le Wifi en tant que réseau internet sans-fil sans en connaître davantage à son propos. Il fonctionne sous 3 modes différents, dont le mode infrastructure (même point d’accès), le système de distribution sans fil (facilite l’accès au réseau câblé) et le mode ad-hoc où les terminaux respectifs prendront en charge la coordination. On entend par WPA2 le Wi-Fi Protected Access, une sorte de mécanisme destiné à assurer la protection des réseaux sans-fil, à l’instar de Wifi. On appelle par wpa2 faille, une faille particulièrement critique du WPA2 donnant la possibilité aux pirates de saisir le trafic Wi-Fi des PC au point d’accès.

Le décryptage du réseau wifi

Avant l’utilisation de votre réseau wifi, je vous conseille de crypter votre réseau par une clé numérique. Cette démarche permet d’autoriser uniquement des utilisateurs disposant uniquement de cette clé. Pour le cas du cryptage WPA 2, qui nous intéresse essentiellement ici, il s’agit de l’évolution du protocole WPA. Alors pour le comprendre, revenons un peu sur celui-ci qui est lui-même un décryptage plus solide que le WEP. Le WEP inclut un mécanisme de décryptage simple des données par le biais d’une clé secrète de 64 à 128 bits. Il demande notamment un mot de passe pour avoir accès au réseau Wifi. Pour avoir plus de sécurité avec le WEP les caractères hexadécimaux dépendent des bits. Je pense qu’il est préférable d’opter pour une clé de 128 bits au lieu de 64 bits. Cependant, il est judicieux de rappeler qu’une simple clé WEP ne suffit plus à sécuriser Wifi et à faire face à une faille wifi wpa2. Le WPA n’est pas seulement apte à décrypter les données, mais est également capable d’authentifier les utilisateurs par l’imposition de droits d’accès (mot de passe entre 8 et 64 caractères). Quant au WPA 2, il confère un niveau de sécurité supérieur.

Les moyens pour se protéger du piratage

Les menaces du réseau Wifi se trouvent n’importe où puisque celui-ci est largement étendu. Je vais vous donner quelques astuces permettant de prévenir la faille wpa2. Un mot de passe sécurisé et un pare-feu ne sont pas non plus suffisants pour avoir une sécurité optimisée. Le fondement d’une bonne sécurité d’un réseau wifi réside notamment dans une excellente configuration des points d’accès réseau. Je vous conseille d’installer des accès administrateurs personnalisés, de privilégier le WPA2 comme étant votre méthode de cryptage, d’avoir un mot de passe wifi sécurisé et de changer le nom de votre réseau par un nom non identifiable. Il faut également penser à activer les mises à jour automatiques de votre logiciel d’exploitation. Lorsque vous vous connectez également pour faire des paiements en linge ou tout simplement pour surfer, ayez l’habitude de naviguer en HTTPS qui affaiblit largement les chances des traqueurs, bien que cela ne soit pas entièrement absolu. Il faut s’assurer s’il y a bel et bien le petit cadenas en vert. Une technique encore plus simple de vous protéger est de cacher votre SSID aux utilisateurs qui ne sont pas censés avoir accès à votre réseau.